mardi 4 avril 2017

La tondue



Titre : La tondue
Auteur : Marie de Palet
Éditions : France Loisirs
Nombres de pages : 382

1945, la France est libérée. Yvette Martin rentre au pays qu'elle a fui quinze ans plus tôt pour "monter" faire sa vie à Paris. Un foulard cache mal ses cheveux courts, beaucoup trop courts, portant encore "les marques des ciseaux de la honte". Dans son village natal où elle vient se réfugier, Yvette espère se faire oublier, enfin trouver la paix. Mais elle retrouvera un village à jamais marqué par l'Occupation, rongé par la haine, les secrets qui engendrent les rumeurs et qui touchent sa famille de près, de bien trop près. Qui est donc cet inconnu aux yeux de velours noir, arrivé par le même train qu'elle ? Que cherche-t-il dans ce petit bourg de la région de Mende ? Qui était ce couple caché à l'écart de tous pendant la guerre et mystérieusement disparu ? Yvette sait qu'elle doit répondre à toutes ces questions pour pouvoir un jour vivre sereinement. Mais à quel prix ?
 

Mon avis :
Bonne lecture !

Si on me connaît un peu, on sait que je suis très intéressée par la seconde guerre mondiale, pas les "combats" etc en eux-même mais plus l'arrière de tout ça, la vie de la population durant cette période et l'après. Donc ce livre m'attirait tout particulièrement.


Je m'attendais en lisant ce roman à suivre le ressenti et l'histoire d'Yvette par rapport à ce qui lui ai arrivé, c'est à dire être tondue en signe de représailles pour avoir eu une relation avec un allemand. Mais ce n'est pas ce que le roman apporte, on connaît assez vaguement l'histoire d'Yvette et ses sentiments par rapport à tout ça, le roman se concentre sur ce qui s'est passé dans son village pendant qu'elle était à Paris, et cela m'a plu, je n'ai pas été déçue.

Le côté réaliste, simple de ce roman m'a beaucoup plu. On ne tombe pas dans un roman trop...romancé, les propos sont réalistes, les relations entre les personnes, comment ils ont vécus les choses. On sent le vrai livre du terroir, j'avais l'impression d'être dans ce village, de découvrir tout ça sans entrer trop dans les détails, dans les sentiments des gens car les "paysans" en général reste assez pudique sur ce sujet. Tout ça donne une lecture digeste, réaliste, crédible.
Il y a une histoire d'amour, voir plusieurs mais on est loin des clichés, et que ça fait du bien un roman sans clichés, sans niaiseries. La fin m'a d'autant plus donné satisfaction de ce côté-ci.

Je peux comprendre que l'on puisse justement reprocher à ce roman un manque de profondeur mais personnellement c'est ce qui m'a fait aimer ce livre.
 
En somme, une très bonne lecture dont la simplicité m'a convaincu !

4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire