lundi 19 juin 2017

Le moulin des sources



Titre : Le moulin des sources
Auteur : Françoise Bourdon
Éditions : Le livre de poche
Nombres de pages : 284

1840, Fontaine-de-Vaucluse. La première fois que Timothée Viguier rencontre Noëlie, il décrète qu'elle sera son épouse et elle-même sait qu'il n'y aura pas d'autre homme que lui. Le père de la jeune fille donne son accord sans hésiter car les Viguier possèdent depuis plusieurs générations un moulin à papier prospère sur les bords de la Sorgue. Ainsi commence pour Noëlie une vie tissée de drames et de bonheurs, de joies et de chagrins, qui la mènera jusque dans les années 1920 quand, vieille quasi centenaire, elle saura, par la seule force de sa fidélité, sauver le moulin ancestral en révélant ce qui devrait être tu. Sur les as de Pétrarque, Françoise Bourdon nous entraîne à Fontaine-de-Vaucluse pour un voyage empli d'émotions et de mystères dans une Provence authentique, rayonnante, malgré les meurtrissures, qu'à laissées, le tremblement de terre 1909.

Mon avis :

Un petit roman du terroir assez symathique, sans plus.

J'ai trouvé dans ce roman tout ce qui caractérise un roman du terroir, la campagne, l'historique, les secrets, la vie de tous les jours.
Cependant, j'ai mis un peu de temps à m'habituer au style de l'auteur, surtout que j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de longueurs, surtout au début du roman.

Par la suite, cela s'est arrangé, j'étais plus imprégnée de l'histoire et il se passait des choses qui rythmait un peu ma lecture, qui en avait bien besoin, car je n'étais pas loin de décrochée.
Malgré tout, je ne me suis pas attachée plus que ça à Noëlie, il y avait une sorte de distance qui m'en empêchée, d'ailleurs je ne me suis sentie proche d'aucun personnage particulièrement, mais j'ai trouvé que c'était généralement le cas dans les romans de ce genre.

Au final, un roman que j'ai apprécié mais qui me laisse un goût de lenteur, d'ennui parfois.

3/5

jeudi 15 juin 2017

Agatha Raisin enquête : La quiche fatale



Titre : Agatha Raisin enquête : La quiche fatale
Auteur : M.C. Beaton
Éditions : Albin Michel
Nombres de pages : 320

Sur un coup de tête Agatha Raisin décide de quitter Londres pour goûter aux délices d'une retraite anticipée dans un paisible village des Costwolds, où elle ne tarde pas à s'ennuyer ferme. Afficher ses talents de cordon-bleu au concours de cuisine de la paroisse devrait forcément la rendre populaire. Mais à la première bouchée de sa superbe quiche, l'arbitre de la compétition s'éffondre et Agatha doit révéler l'amère vérité : elle a acheté la quiche fatale chez un traiteur. Pour se disculper, une seule solution : mettre la main à la pâte et démasquer elle-même l'assassin.

Mon avis :

Roman très sympathique !

Ce roman est vendu comme étant un policier mais j'ai trouvé que cette partie du roman était très secondaire, pour mon plus grand plaisir.
Car effectivement ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman reste l'univers So British. L'adaptation d'Agatha, citadine de souche à une vie à la campagne avec tous les défauts que cela peut conforter mais également les bons côtés, tout ça parfumé de beaucoup d'humour.
Le personnage d'Agatha m'a bien plu, même si parfois je l'ai trouvé un poil agaçante, mais au fil des pages elle en devient attachante.
Quant aux personnages secondaires, je pense qu'ils font le charme de ce roman, peut-être un poil caricaturés mais cela va parfaitement avec l'ambiance du roman.

En bref, un roman très anglais et très rafraîchissement, dans lequel je ne me suis pas du tout ennuyée.

4/5

mardi 13 juin 2017

Les Ravenel, tome 1 : Coeur de canaille



Titre : Les Ravenel, tome 1 : Coeur de Canaille
Auteur : Lisa Kleypas
Éditions : J'ai lu
Nombres de pages : 409

Une canaille, c'est ainsi que Devon Ravenel se définissait à l'époque où il menait une vie futile et égoïste. Ce qui lui convenait tout  fait. Jusqu'au jour où la mort inattendue de son cousin Théo fait de lui le nouveau comte de Trenear. Un destin auquel rien ne l'a préparé. Du jour au lendemain, le voici criblé de dettes, à la tête d'un gigantesque domaine comptant plus de deux cents familles de métayers. Accablé par tant de responsabilités et conscient de son incompétence, Devon décide aussitôot de tout vendre pour reprendre son existence bohème. N'est-ce pas ainsi qu'agirait tout bon vaurien de sa trempe ?

Mais c'était avant de se rencontrer Kathleen, la veuve de son cousin, une jeune femme courageuse, pétrie de grands principes, qui va révéler le héros qui sommeillait en lui...

Mon avis :

Romance historique assez sympathique, cependant je lui trouve beaucoup de défauts, du moins des petites choses qui m'ont fait tiquer tout le long de ma lecture.

J'ai apprécié retrouver l'univers de la romance historique, l'époque, les règles à respecter avec certaines classes sociales, bref le contexte était sympathique. Les personnages au début m'ont plus.
Je trouvais que l'histoire se déroulait bien, on n'allait pas trop vite, ni trop lentement, je ne me suis pas du tout ennuyée.
Puis est arrivé quelques petites choses qui m'ont gênés.

Par exemple, j'ai trouvé qu'à partir du moment où il y avait des scènes érotiques, le roman ne se tournait quasiment que sur ça, jusqu'à la fin.
Ensuite, j'ai surtout trouvé agaçant ce jeu de "je t'aime", du moins je couche avec toi et dans la minute qui suit c'est je te déteste. C'était sympa la première fois mais c'était à chaque fois, donc ça devenait assez énervant.
Et puis surtout, je ne comprenais pas du tout les personnages, j'avais l'impression de louper certains passages qui auraient expliqué leurs réactions et ce, jusqu'à la fin.

Heureusement, l'écriture est fluide, l'histoire reste agréable à lire malgré ça donc j'ai rapidement lu ce roman, cela reste une lecture distrayante mais sans plus tout de même.

3/5

lundi 12 juin 2017

Trois souris...



Titre : Trois souris...
Auteur : Agatha Christie
Éditions : Le masque
Nombres de pages : 190

Dans l'obscurité d'une maison endormie, un cri déchire le silence... Un crime vient d'être commis... Ainsi se lève le rideau sur l'un des plus grands succès de la scène internationale, "La Souricière", succès qui a tenu l'affiche sans interruption depuis plus de trente ans. Adaptée par Agatha Christie d'une nouvelle écrite en 1949, jouée pour la première fois à Londres en 1952, cette mésaventure de trous petites souris porte la marque de son auteur : humour et suspense sont au rendez-vous. Et comme tous les grands maîtres du suspense, Agatha Christie préférait que ses spectateurs ignorent la clef de l'énigme avant de pénétrer dans le théâtre...

Mon avis :

Voilà un petit roman de l'auteur, voir un recueil de nouvelles qui m'a bien plu !

Je n'ai en général pas grand chose à dire sur les romans d'Agatha Christie, ils se dégustent comme des bonbons, parfois on adore, parfois on tombe sur celui au citron qui nous plaît moins mais qui reste bon tout de même. Celui-ci est entre les deux.

J'ai beaucoup aimé retrouvé l'univers, l'écriture de l'auteur, bien que j'ai trouvé l'histoire des trois souris.. bien différente de ce que j'ai pu lire d'elle précédemment. Peut-être est-ce du au fait qu'il n'y avait pas la présence de Miss Marple ou d'Hercule Poirot.
Et puis j'ai de suite trouvé qui était l'assassin, je ne suis pas déçue par ça, je n'ai pas eu envie d'arrêter ma lecture pour autant mais cela rend encore mon ressenti différent.

Quant aux autres petites nouvelles, je les ai trouvées très distrayantes, bien que leurs dénouements étaient également sans surprises, voir plats..

Un recueil sympathique,l'écriture de l'auteur est toujours aussi agréable malgré le manque de suspens, de dénouements surprenants.

4/5

vendredi 2 juin 2017

Le secret magnifique



Titre : Le secret magnifique
Auteur : Belva Plain
Éditions : Pocket
Nombres de pages : 375

Berlin, 1939. Caroline et Walter sont jeunes, séduisants, et ils se sont aimés au premier regard. Hélas, le chaos qui s'abat sur l'Allemagne va bientôt sonner le glas de cette passion naissante. La mère de Caroline est juive et la famille doit s'enfuir. Walter promet de les rejoindre, mais ils ne se reverront jamais.
Les années ont passé. Malgré un mariage harmonieux, malgré la naissance de ses deux filles, Eve et Jane, le souvenir de Walter continue de hanter la vie de Caroline. Jusqu'à ce que Jane, obnubilée par l'histoire de sa mère, perce l'incroyable secret de cet amour brisé...

Mon avis :

Le hasard a fait qu'une journée après avoir téléchargé l'ebook de ce roman, je le trouve dans la bibliothèque de la maman de mon chéri. Ce n'est pas son genre, mais elle l'avait récupéré chez la grand-mère de mon chéri. Donc je me suis dit que c'était le signe qu'il fallait que je le lise. Et allez savoir pourquoi, en ce moment je suis accro à ma kindle et j'ai donc préféré lire ce roman dessus, délaissant l'objet livre :(

Je ne m'attendais pas à quelque chose de spécial, mais j'admets avoir été un peu déçue quand même.
Je n'ai rien ressenti de particulier avec cette histoire, sauf parfois de l'énervement.

Au début j'aimais beaucoup, le contexte de l'histoire me plaisait, l'histoire d'amour avec Walter était mignonne. Mais les personnages m'ont vite déplus, je ne saurais même pas dire pourquoi, je n'ai juste pas réussi à m'attacher aux personnages, surtout féminins. Bien que je sois exigeante de ce côté-là, je ne trouvais pas que mon jugement était sévère pourtant.

Donc certes l'histoire et ce fameux secret me poussait à continuer à lire, l'écriture est fluide, mais quelques passages m'ont ennuyés. Au bout d'un moment je comprenais le schéma de l'auteur et je n'avais pas de surprises, je trouvais que certains passages ne servaient à rien. On passait parfois des années en quelques lignes et parfois on restait sur une période que je trouvais ne méritait pas autant d'attention. C'est donc ce déséquilibre qui me dérange, plus que les personnages.

Heureusement la fin a un tout petit peu rattrapé le tout. Du moins, j'ai eu un petit goût de "tout ça pour ça ?", je n'ai pas été déçu, j'ai même été un peu surprise mais ce n'était pas wow quand même.

Une histoire de vie qui ne restera pas longtemps dans ma mémoire je pense, bien qu'elle m'est distraite quand même.

2.5/5

mardi 30 mai 2017

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages



Titre : La vieille dame qui avait vécu dans les nuages
Auteur : Maggie Leffler
Éditions : HaperCollins
Nombres de pages : 353

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale...
 

Mon avis :

Voilà un livre que j'ai beaucoup apprécié, bien que ce n'était pas un coup de coeur.

J'ai vraiment beaucoup aimé le contexte de l'histoire, les femmes pilotes aux Etats-Unis pendant la seconde guerre mondiale, enfin cela est plus complexe que ça. Mais j'ai beaucoup appris, je ne connaissais absolument pas cette partie de l'Histoire, donc un bon point.
J'ai également apprécié les deux époques mêlées avec facilité. De plus, dans ce genre de roman, en général, je préfère le côté "historique" mais là j'avoue avoir eu une petite préférence pour les moments actuels, surtout quand on suivait Elyse, cela est surement dû au fait que c'est une ado, qu'on ne suit pas une nana de 30 ans avec la vie parfaite mais allez savoir pourquoi un jour tout explose. Cela changeait et je crois que c'est ce que j'ai le plus aimé.

Pourquoi n'est-ce pas un coup de coeur alors ? Et bien je ne sais pas, je crois que c'est dû à mon contexte à moi, j'ai commencé le roman alors que je n'étais pas totalement concentrée, que j'étais assez coupée dans ma lecture donc je n'ai pas pu être plongée dès le début dans le roman. Dommage... Ceci dit j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman ! Je regrette juste de ne pas l'avoir en format papier.

Un très bon roman historique-contemporain qui change. On frôle le coup de coeur !

4.5/5

lundi 29 mai 2017

A l'aube des jours



Titre : A l'aube des jours
Auteur : Roxanne Snopeck
Éditions : Milady
Nombres de pages : 328

Depuis la mort de son père, Carson, cowboy solitaire, est revenu s'installer dans le ranch familial où il élève des mustangs. Un beau jour, Aurora MacAllister, enceinte jusqu'au cou, débarque chez lui avec ses valises. Carson découvre alors que son père a pris quelques dispositions pour s'assurer que le ranch ne serait pas un foyer sans femme. Une espèce que Carson évite soigneusement depuis que la dernière en date lui a brisé le coeur. Qui dit que ces deux solitaires ne vont pas former une belle équipe ?
 

Mon avis :

Ayant besoin d'une petite lecture rapide, sans prise de tête, j'ai décidé de me diriger vers cette romance.

Je peux dire que ce roman a rempli tous les souhaits que j'espérais, de la détente, de la fluidité, un petit dépaysement, et une histoire d'amour.
Le contexte du ranch dans le Montana m'a beaucoup plu, bien que j'ai regretté le manque de développement, mais ceci-dit, cela laissait libre cours à mon imagination.

Je suis un poil déçue par la romance, enfin j'attendais qu'elle soit également plus développer, profonde, j'ai trouvé cela un peu trop rapide sans l'être. Cependant, je me suis régalée, j'avais besoin de ce moment distraction, bien que je ne sois pas trop adepte de tous ce qui est être enceinte, avoir des bébés tout ça tout ça.

Une romance très fluide, qui manque de profondeur, mais elle a très bien fait son job en me distrayant.

4/5