mardi 11 avril 2017

Là où tombent les anges



Titre : Là où tombent les anges
Auteur : Carole Bousquet
Éditions : Gulf Stream
Nombres de pages : 400

Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l’épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l’exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C’est l’occasion pour Solange de s’affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s’organisent peu à peu sans les hommes…
 

Mon avis :

 Coup de coeur !

J'ai enfin lu ce roman qui me faisait envie depuis sa sortie, mais faut se le dire, le prix me freinait un peu, et puis certains avis que j'ai pu lire n'était pas forcément très élogieux. Cependant, j'ai eu l'occasion de me le procurer et puis il me donnait trop envie par son sujet.

J'ai de suite été happée par l'histoire, la vie de ces 3 filles, amies. On commence avec Solange qui part à Paris pour fuir son père et rejoindre son amie Lili, bien plus extravertie qu'elle. Ensuite arrive Clémence dans ce trio, plus romantique que les autres. Et nous voilà embarqué dans la vie de ces 3 femmes avant, pendant et après la première guerre mondiale.


J'avais quelques appréhensions sur le fait que la lecture pouvait être prévisible, longue, clichée, mais ce n'était absolument pas le cas.
J'ai juste trouver parfois quelques passages trop rapide, du moins on passe vite d'un mois à l'autre, on ne s'attarde pas sur des choses inutiles, ce qui donnait un rythme à la lecture plutôt rapide je dois le dire et j'ai beaucoup aimé ça finalement.
On ne s'attarde pas non plus sur les histoires d'amour niaises, on est très loin du niais, peut-être un peu plus avec Clémence mais cela correspond au personnage et n'est pas pour autant déplaisant.

La guerre arrivant, les choses vont changées, la vie des filles va changer.
J'ai adoré le fait qu'aucune des filles ne le vit de la même façon. Et j'ai encore plus apprécié que Solange soit un personnage réaliste, elle n'est pas parfaite. Non elle n'est pas la première à bouger pour aider pendant la guerre, bien qu'elle se sente honteuse de cet état des faits, non elle ne souhaite pas que son mari revienne de la guerre.
Le contraire de Clémence, qui elle, est obligée de travailler dans des conditions déplorables pour vivre, et ne s'accroche qu'à une chose : que son mari revienne vivant. On pourrait la penser un peu niaise, cruche, fragile mais pas du tout, dans les trois filles, j'ai trouvé que c'était elle la plus courageuse, la plus investie dans les choses.
J'ai un peu moins apprécié le personnage de Lili, je ne m'identifiais pas tellement à elle, bien que je la trouve nécessaire dans cette histoire. J'ai surtout apprécié son rôle pendant la guerre, plus proche du front, des soldats tout en gardant son air un peu délurée, profitant de la vie même si au fond d'elle même elle souffre.

En bref, moi qui ne suit pas très féministe, du moins pas à l'extrême, j'ai trouvé que ce roman avait le ton juste et m'a touché. J'ai appris des choses, j'ai eu des émotions, je me suis plongée avec grand plaisir dans ce monde, tout ce que je réclame d'un roman en gros. J'ai surtout découvert la vie des femmes à cette époque tout simplement.

De plus, le format, courts chapitres, lettres, journal intime, etc.. n'ont fait que accentuer mon rythme de lecture et m'a passionnée.

Très bon livre historique sur les femmes pendant la Première Guerre Mondiale !! Un coup de coeur !

5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire