mercredi 8 février 2017

Le coeur de la mer



Titre : Le coeur de la mer
Auteur : Nora Roberts
Éditions : J'ai lu
Nombres de pages : 352

Le richissime Trevor Magee, Américain d'origine irlandaise, arrive dans le village de Ardmore pour agrandir le pub des Gallagher et en faire une salle de concerts de musique celtique. Lorsqu'il rencontre Darcy Gallagher, l'attirance est réciproque. Pourtant, ils s'avouent être incapables l'un et l'autre de tomber amoureux. Comme dans les précédents volets, "Les Joyaux du soleil" et "Les larmes de la lune", leur amour triomphera-t-il malgré tout, permettant ainsi aux amants maudits Lady Gwen et Carrick, le prince des fées, de se retrouver ?

Mon avis :
Fin d'une saga Irlandaise !

Ca y est le dernier tome de la trilogie est terminée. Je suis triste d'un côté car l'Irlande et l'ambiance vont me manquer mais d'un autre je suis bien contente car faut pas se leurrer, ces romans sont niais, irréalistes, révoltants parfois !


Commençons par les choses qui font mal. Bon, de base je l'avoue, je déteste les romans pour filles, où l'amour est quasi le seul sujet. Mais allez savoir, parfois j'en ai besoin, quand j'ai besoin d'un livre sans prises de tête, un peu réconfort je me tourne vers ce genre.
Cependant je ne sais pas si c'est propre à l'auteur ou bien se sont vraiment les caractéristiques de tout romans du genre, mais bon sang que c'est nunuche, pas crédible, parfois révoltant comme je le disais, surtout dans ce dernier tome.
Ceci-dit, j'ai bien conscience que les romans ont été écris il y a un certain moment, les moeurs n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui, surtout en Irlande. Mais merde ! (désolé), c'est quoi ces clichés de la nana qui doit se marier au bout d'un mois, mais qui avant fait genre qu'elle déteste la personne, qui ne laisse pas faire par un homme, qui couche et tombe amoureuse au bout de 2 jours et dès qu'elles sont mariés hop, voilà la fille nunuche, l'épouse parfaite et le pompon, qui est enceinte 1 semaine après. Enfin bref, cela concerne plus les tomes précédents.

Ce tome-ci est quand même celui qui m'a le plus révolté. A peine 2 pages de lues et on est directement plongé dans le non crédible. La fille regarde le mec, ils sont de suite attirés, se parlent comme s'ils se connaissaient depuis toujours et couchent le soir-même. Bon passons pour ça. Mais les personnages sont détestables en plus, superficiels tous les deux, la nana est plus que vénale et le déclare haut et fort. Je suis bien d'accord qu'elle assume mais là c'était beaucoup trop. On était à la limite de la prostitution mais attention, ouh non, la nana précise bien que s'en ai pas, qu'elle profite juste de l'homme, de son argent etc.. et le mec dit amen parce qu'il ne sait pas se contrôler quand il voit une nana.
Et puis bien sûr, on sait qu'ils tombent amoureux l'un de l'autre, qu'ils vont finir par se marier blabla, mais oula non, il ne faut pas se l'avouer, trop dangereux, on reste dans cette relation qui n'est basée que sur le cul. Jusqu'à par je ne sais quelle miracle, en un paragraphe tout est réglé, ils s'avouent qu'ils s'aiment et c'est d'un niaiseux.. et hop ils sont mariés et heureux pour toute la vie !
La féministe en moi n'a qu'une envie, hurler face à tout ça.

Oui, je l'avoue j'ai été très énervée par cette lecture, bourrées de clichés en résumé. Mais allez savoir, quand je pense à une lecture confort, je pense à cette saga. Tout d'abord grâce au décor, un petit village d'Irlande, chaleureux à souhait, un peu trop cliché également mais ce n'est pas méchant cette fois-ci. Et puis si on accepte le jeu de la romance qui veut se faire croire non clichée mais qui l'est fortement, et bien ce n'est pas si mal. Le style est fluide, l'histoire bouge quand même pas mal.

En conclusion, une trilogie qui m'a plu pour son décor mais que j'ai détesté par son histoire.
 
2.5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire