lundi 19 juin 2017

Le moulin des sources



Titre : Le moulin des sources
Auteur : Françoise Bourdon
Éditions : Le livre de poche
Nombres de pages : 284

1840, Fontaine-de-Vaucluse. La première fois que Timothée Viguier rencontre Noëlie, il décrète qu'elle sera son épouse et elle-même sait qu'il n'y aura pas d'autre homme que lui. Le père de la jeune fille donne son accord sans hésiter car les Viguier possèdent depuis plusieurs générations un moulin à papier prospère sur les bords de la Sorgue. Ainsi commence pour Noëlie une vie tissée de drames et de bonheurs, de joies et de chagrins, qui la mènera jusque dans les années 1920 quand, vieille quasi centenaire, elle saura, par la seule force de sa fidélité, sauver le moulin ancestral en révélant ce qui devrait être tu. Sur les as de Pétrarque, Françoise Bourdon nous entraîne à Fontaine-de-Vaucluse pour un voyage empli d'émotions et de mystères dans une Provence authentique, rayonnante, malgré les meurtrissures, qu'à laissées, le tremblement de terre 1909.

Mon avis :

Un petit roman du terroir assez symathique, sans plus.

J'ai trouvé dans ce roman tout ce qui caractérise un roman du terroir, la campagne, l'historique, les secrets, la vie de tous les jours.
Cependant, j'ai mis un peu de temps à m'habituer au style de l'auteur, surtout que j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de longueurs, surtout au début du roman.

Par la suite, cela s'est arrangé, j'étais plus imprégnée de l'histoire et il se passait des choses qui rythmait un peu ma lecture, qui en avait bien besoin, car je n'étais pas loin de décrochée.
Malgré tout, je ne me suis pas attachée plus que ça à Noëlie, il y avait une sorte de distance qui m'en empêchée, d'ailleurs je ne me suis sentie proche d'aucun personnage particulièrement, mais j'ai trouvé que c'était généralement le cas dans les romans de ce genre.

Au final, un roman que j'ai apprécié mais qui me laisse un goût de lenteur, d'ennui parfois.

3/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire