lundi 16 mai 2016

Le secret de la manufacture de chaussettes inusables



Titre : Le secret de la manufacture de chaussettes inusables
Auteur : Annie Barrows
Éditions : Nil
Nombres de pages : 622

Eté 1938. Laula Beck, jeune citadine fortunée, refuse le riche parti que son père lui a choisi et se voit contrainte, pour la première fois de sa vie, de travailler. Recrutée au sein d'une agence gouvernementale elle se rend à Macedonia pour y écrire un livre de commande sur cette petite ville.
L'été s'annonce mortellement ennuyeux. Mais elle va tomber sous le charme des excentriques désargentés chez lesquels elle prend pension. Dans la famille Romeyn, il y a..La fille, Willa, douze ans, qui a décidé de tourner le dos à l'enfance.. La tante, Jottie, qui ne peut oublier la tragédie qui a coûté la vie à celui qu'elle aimait... Et le père, le troublant Felix, dont les activités semblent peu orthodoxes. Autrefois propriétaire de la manufacture, cette famille a une histoire intimement liée à celle de la ville.
Des soupçons en révélations, Layla va changer à jamais l'existence des membres de cette communauté, et mettre au jour vérités enfouies et blessures mal cicatrisées.

Mon avis :

J'avais beaucoup aimé le roman que l'auteur avait coécrit avec sa tante, Le club littéraire des amateurs d'épluchures de patates. Donc j'avais forcément envie de découvrir ce livre.
Malheureusement je suis déçue, j'en suis même venue à abandonner ma lecture à la moitié. J'ai essayé pourtant.. mais non ça n'a pas marché, je me suis ennuyée, je n'arrivais pas à rentrer dans l'histoire, à m'y intéresser. Les mots défilaient sous mes yeux sans avoir d'impact, j'ai lu dans le vide en quelque sorte..
Cependant, l'univers de la petite ville américaine dans les années 20-30 me donnait envie et peut plaire mais il manque d'action, de petits trucs qui titille l’intérêt du lecteur.
Après, je pense que je ne l'ai pas lu au bon moment, à la bonne période, donc je vais le reposer dans ma pal et je le ressortirai probablement quand je sentirai que ce sera le bon moment.

2/5 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire