lundi 3 juillet 2017

Au bord des cendres



Titre : Au bord des cendres
Auteur : Jean-François Bouygues
Éditions : Pocket
Nombres de pages : 568

De sa famille, Vincent ne sait rien, ou presque. Aussi, à la mort de sa femme et de son fils, se tourne-t-il vers ses racines, ses origines - vers le passé, faute d'avenir...
Malgré la réprobation de son père, Vincent disparue en juin 1944 sans laisser de trace. Se pourrait-il que se soit cette vieille dame, au nom inconnu, internée depuis cinquante ans dans un asile charentais ? "Ces salauds nous trouverons pas", se borne-t-elle à répéter. Mais la boîte de la mémoire ne tarde pas à s'entrouvrir. Et les souvenirs, heureux, malheureux, affluent : c'était en mai 1936? Il était une fois deux soeurs... Une famille. La guerre. Des cendres et des braises. Car rien n'est éteint...

Mon avis :

Coup de coeur ! Quel livre ! Je reviens de le fermer, encore tout chamboulée par cette lecture qui m'aura accompagné 8 jours. Dans ces moments-là, je me dis que ce n'était pas un hasard lorsque j'ai trouvé ce livre dans les rayonnages d’Emmaüs.

Commençons par le début. J'ai de suite accroché au style de l'auteur, qui varie les narrateurs assez souvent. Cela donne du rythme à la lecture, surtout qu'on ne s'attarde pas sur des détails, ce qui fait que l'on dévore ce roman tout en le dégustant. J'avoue avoir fait un peu duré le plaisir.

Quant à l'histoire ? Très intriguante dès le départ, donc addictive, et quand on rentre dans la vraie Histoire, j'ai plus qu'adoré. L'époque de la seconde guerre mondiale me plaît énormément, l'environnement, le contexte également, et surtout j'ai adoré suivre ces deux familles.
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Le style de l'auteur créé des liens proches avec les personnages, quelqu'il soit, donc on ne peut que s'attacher, vivre profondément tous ce que ces familles traversent.
Nous ne sommes pas dans un roman nunuche, ou les personnages principaux sont comme protégés par Dieu et ils ne leur arrivent jamais rien, non là nous sommes dans le vrai, dans ce que la vie apporte réellement c'est à dire des morts, des blessés, de la chance, des moments heureux. Et j'ai adoré que l'histoire soit terre à terre.

Ayant assez fait traîner ma lecture tellement je m'y plaisais, il a bien fallu que je la termine. Et la fin... Elle fut très émouvante. Je ne m'attendais pas à ça, et l'histoire était très dure émotionnellement, triste, horrible et m'a particulièrement touchée, alors les dernières lignes qui nous donnent un moment heureux ont fini par m'a achever et me faire monter les larmes aux yeux.

Coup de coeur pour ce roman historique très émouvant, très addictif également, très réel.

5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire