mardi 16 mai 2017

L'orpheline du bois des loups



Titre : L'orpheline du bois des loups
Auteur : Marie-Bernadette Dupuy
Éditions : France Loisirs
Nombres de pages : 477

Une traversée du 20e siècle, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces de Marie. Mars 1906, Aubazine près de Brive. A treize ans, Marie ne connaît de la vie que les recoins de l'orphelinat où elle a grandi. Une enfance pleine d'incertitude mais baignée d'affection grâce aux sueurs de l'hospice. Un jour, une femme à l'aspect revêche propose d'accueillir la fillette comme servante dans sa propriété. A dater de ce jour, tout bascule. Maltraitée, humiliée, méprisée par une patronne aigrie, Marie travaille dur dans les champs et à la ferme. Sans compter Macaire, le neveu de la famille, à la présence insidieuse. Seul Jean Cuzenac, le mystérieux propriétaire des lieux, lui témoigne une bonté et une délicatesse déconcertantes. Dans cette atmosphère pesante, Marie trouve le réconfort auprès de Pierre, le fils des intendants, et dans les superbes terres autour du bois des Loups. Que deviendra la jeune femme, aux prises avec les contraintes d'une époque, d'un milieu, d'une mémoire oubliée ? A la rencontre d'un personnage inoubliable, L'Orpheline du bois des Loups est un magnifique témoignage sur la vie des gens d'autrefois, des métayers, et sur le passé de nos campagnes.
 

Mon avis :

Oui, encore un Marie-Bernadette Dupuy, mais je dois avouer que l'écriture fluide et l'univers de l'auteur me plaisent assez.

Ce roman n'a pas démenti mon avis sur l'auteur. J'ai de suite été transporté dans les années 1900, dans la campagne du côté de Limoges. J'ai apprécié découvrir la vie à la campagne, la petite maison accueillante où la cheminée est le point central.

Ensuite est arrivé une "révélation" qui a tout bousculé, le niveau de vie de Marie surtout, donc sa vie tout court. Et j'avouerai qu'à partir de ce moment, j'ai trouvé ça un peu trop nian-nian. Marie a commencé à m'insupporter, trop niaise, trop crédule, trop miss parfaite, jamais une once de méchanceté ou désir de vengeance malgré ce qu'elle a pu vivre.

Ceci-dit, j'ai continué ma lecture, surtout grâce aux autre personnages, à l'écriture et puis l'univers, le contexte me plaisait. Donc j'ai terminé ma lecture mais j'avouerai ne pas avoir été emballé, je me suis un peu lassé au fur, de plus Marie m'énervait toujours.

Un livre de l'auteur comme je les aime, même si je regrette la naïveté de "l'héroine", ce qui m'a empêché d'apprécier pleinement ma lecture.

3.5/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire