mardi 15 novembre 2016

Un bûcher sous la neige



Titre : Un bûcher sous la neige
Auteur : Susan Fletcher
Éditions : France Loisirs
Nombres de pages : 525

Au coeur de l'Ecosse du XVIIe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher.
Dans le clair-obscur d'une prison putride le Révérend Charles Leslie, venu d'Irlande espionner l'ennemi, l'interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s'élève au-dessus des légendes de sorcières, par-delà ses haillons et sa tignasse sauvage. Peu à peu, la créature maudite s'efface; du coin de sa cellule émane une lumière, une sorte de grâce pure. Et lorsque le révérend retourne à sa table de travail, les lettres qu'il brûle d'écrire sont pour sa femme Jane, non pour son roi.
Chaque soir, ce récit continue, Charles suit Corrag à travers les Highlands enneigés, sous les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse des heures de chevauchée solitaire. Chaque soir, à travers ses lettres, il se rapproche de Corrag, la comprend, la regarde enfin et voit que son péché est son innocence et le bûcher qui l'attend le supplice d'un agneau.

Mon avis :
Quel roman.. !
J'ai beaucoup apprécié certains aspects de ce livre et moins accrochés sur d'autres, je m'explique.
Ce que je retiens surtout de cette lecture est le positif. L'ambiance, les paysages, la vision qu'à la vie cette "sorcière", qui en la découvrant au fil des pages et une personne pure, poétique, attentive à la vie, à la nature et ne cherche pas plus dans sa vie, malgré les horreurs qu'elle a pu vivre. Bref j'ai adoré cette poésie, ce lien à la nature, aux petites choses de la vie qui sont suffisants pour vivre et aimer vivre. Certains passages étaient très doux, très poétiques, voir émouvant.
Néanmoins, j'ai lu les 200 dernières pages dans des jours où je n'étais pas patiente, où je ne voulais plus tellement prendre le temps de déguster ma lecture et j'avais très envie d'avancer dans l'histoire, j'avais l'impression de ne pas avancer, de tourner en rond, malgré la beauté du texte, mais pour moi, à ce moment, il y avait trop de descriptions. De ce fait, j'avouerai avoir lu les 100 dernières à la va vite, même très vite, ne profitant pas de l'écriture, bien que j'ai quand même ressenti l'émotion de la fin, que je trouve très belle.
En somme, un roman magnifique dans l'écriture, dans le voyage car pour moi, c'est surtout un roman d'ambiance, d'émotions, de pudeur, qui nous donne envie de se retrouver au milieu de l'écosse et apprécier la nature qui nous entoure. Un coup de coeur pour ce côté, mais un petit point en moins pour la description peut-être un peu trop présente au bout d'un certain temps (mais ça ne concerne que mon humeur au moment de ma lecture.)

Une ôde à la nature !

4/5

Aucun commentaire:

Publier un commentaire